Retour Accueil
 
    Télécharger le catalogue indesens 2012 en PDF  
   
 
> Voir mon panier
 
Recherche tous genres / search :
"Le label Indésens créé par Benoit d'Hau peut vraiment trouver sa place dans un univers pourtant saturé de productions en tout genre.
Par un réel désir de trouver une identité à chaque album, de mieux laisser s'épanouir les spécificités de cette école instrumentale française, et de s'ouvrir à des compositeurs de notre temps qui se situent dans le sillage de cette dernière, il encourage la création et la redécouverte d'oeuvres parfois rares."
Thierry Escaich Compositeur, Organiste, Professeur au CNSMDP
 
 
Accueil 
 
Distribution 
 
Le label 
 
Organisation 
 
Artistes 
 
Catalogue INDÉSENS 
 
Catalogue Calliope 
 
Contact 
 
 
   
   Voir mon panier
 
  Thierry ESCAICH Eric AUBIER
French Music for trumpet and organ + improvisations

Tanz Fantasie
French 20th & 21st music for trumpet and organ
Escaich - Bacri - Jolivet - Tomasi - Jevtic - Improvisations
Also available on downloading
Victoires de la musique 2006


          ACHETER LE CD
    Prix : 18 €  
  Track liste
  Livret français
  Critiques presse
 
 

=> Ce qu'en dit la presse, avec Resmusica !


Télécharger le fichier PDF

  1 - Thierry Escaich
Tanz Fantasie (Billaudot)

2 – organ improvisation n°1

3 – Ivan JEVTIC

4 - Organ improvisation n°2

5 – André JOLIVET
Arioso Barocco (Billaudot)

6 - organ improvisation n°3

7 – Nicolas BACRI
Fantaisie op.48 (Durand)

8 – Henri TOMASI
Semaine Sainte à Cuzco (Leduc)

9 - organ improvisation n°4

10 – Henri TOMASI
Variations Grégoriennes sur un Salve Regina (Leduc)

11 – Thierry ESCAICH
In memoriam Henri Tomasi (organ improvisation)
 
 
  La structure de cet album est singulière. Thierry Escaich a souhaité rompre avec la forme galvaudée du « récital » comme simple juxtaposition de pièces de compositeurs divers. Aussi cohérente puisse être le choix des pièces, il aurait persisté un manque d’unité. Thierry Escaich, de par son statut de compositeur interprète, a réussi à lier sur le plan thématique les pièces entre elles, en insérant des interludes improvisés. L’album a été donc conçu comme un seul et même ouvrage, composé de plusieurs pièces, pouvant s’appréhender d’un seul tenant, comme une symphonie.

Henri Tomasi
SEMAINE SAINTE A CUZCO (1960)
(édition Alphonse Leduc)
"A Maurice André"

Ecrite en 1960, Semaine Sainte à Cuzco est inspirée par une fête célèbre d’Amérique latine. Dédiée à Maurice André, son créateur, cette œuvre est à la fois dramatique et exubérante, la pulsation implacable de l’orgue met la trompette au défi de s’élever au-dessus d’elle dans les sections extrêmes. Trois parties la constituent : l’introduction pour trompette picolo, l’invocation - véritable prière - puis un retour à la marche du début rythmée et incantatoire.

Henri Tomasi
VARIATIONS GREGORIENNES SUR UN SALVE REGINA (1964)
(édition Alphonse Leduc)
"A Raymond Tournesac"

Ecrites en 1964, d’inspiration religieuse, comme Semaine Sainte à Cuzco, les Variations Grégoriennes sur un Salve Regina sont tout aussi mystiques. L’exposition du Salve Regina par une trompette utilisant la sourdine « velvet » nous plonge d’emblée dans un profond recueillement (calmement admiratif). Les variations qui s’en suivent sont interrompues par de brèves incantations de trompette, comme des récitatifs, qui lancent véritablement le Gloria final, quasi jubilatoire. Cet aspect rappelle la Semaine Sainte à Cuzco.

Nicolas Bacri
Fantaise op. 48 (1995)
(éditions DURAND)
"à Eric Aubier et Thierry Escaich "

« Une première version de cette oeuvre fut écrite, pour ses dédicataires, à leur demande, en 1995, sur la base d'esquisses remontant à 1991. Après une première audition en l'église de Saint-Sever (Mont de Marsan) en juin 2005 par Eric Aubier et Pierre Pincemaille je décidai de réviser entièrement la pièce. La version définitive, bien qu'enregistrée sur le présent disque, n'a pas encore été jouée en public à l'heure où j'écris ces lignes. L'oeuvre, qui n'a d'autre ambition que de mettre en valeur les qualités de virtuosité et de musicalité de deux musiciens que j'admire depuis longtemps, commence par une déclamation impérieuse de l'orgue, bientôt imitée par la trompette tandis que l'orgue présente discrètement un motif de quatre notes qui sera repris et amplifié à partir de la mesure 34. Ce sont les motifs clés de cette Fantaisie qui développe librement ce matériau, comme il se doit, pour aboutir à une section finale rapide à 5/8 notée Ritmico ».
Nicolas Bacri, Bruxelles, novembre 2007

Thierry Escaich (né en 1965)
Tanz Fantasie (1997)
(éditions Billaudot)
"à Eric Aubier"

Ecrite en 1997 pour la finale du Concours International de Markneukirchen (Allemagne) dans une version pour trompette et piano, l’œuvre a été transcrite peu après pour trompette et orgue, et dédiée à Eric Aubier. On y retrouve cette atmosphère de danse à la métrique irrégulière, sans cesse renouvelée, qui est basée sur l’alternance d’un motif en notes répétées et d’une phrase mélodique plus lyrique. L’ensemble de la danse est précédé d’une introduction en forme d’interrogation dans laquelle le matériau thématique prend naissance à travers de courtes séquences entrecoupées de silence.

Ivan Jevtic (né en 1947)
Quasi una passacaglia (1989)
(éditions BIM)

« Ecrite en 1989 à la demande de Bernard Soustrot, j’écrivis Quasi una passacaglia pour trompette et orgue, une forme chère aux maîtres baroques. C’est une première car je n’avais jamais composé d’œuvre si élaborée pour l’orgue. Conçue en un seul mouvement la pièce fut créée à Belgrade en 1996. Cet enregistrement est une première mondiale. »

André Jolivet (1905-1974)
Arioso Barocco (1968)
(éditions Billaudot)
"à Maurice André"

Créée en première audition par Maurice André à Munich en 1971, cette pièce de caractère méditatif met en lumière les couleurs d’une trompette toute en retenue. La recherche de timbres très doux à la trompette par l’emploi de la sourdine velvet se fond parfaitement dans les jeux de l’orgue pour ne faire qu’un. Si André Jolivet, très influencé par Varèse, et fondateur en 1936 du groupe Jeune France avec Messiaen, Daniel-Lesur et Yves Baudrier, n’a jamais adopté le système sériel il n’en demeure pas moins qu’il quitte ici, dans de brefs instants, le système proprement tonal, par l’emploi de quarts de ton, à la trompette (glissando de la coulisse du troisième piston). Cette pièce est peut-être aussi une évocation des « nouveaux rapports sonores » dont Jolivet, compositeur attaché au principe d’anti-conformisme, pressentait déjà l’éclosion en 1933.

Recorded in 2007, Saint-Etienne-du-Mont Church, Paris
Sound engineer and digital editing : Bertrand Cazé
Artworks : Cécile Guedy
Booklet notes : Nicolas Bacri, Benoit d’Hau, Thierry Escaich, Ivan Jevtic.
Translation : Virginia Olivier
Produced by Benoit d’Hau

Eric Aubier plays YAMAHA instruments

www.ericaubier.com / www.indesens.fr
 
 
   
     
   
 
 
Copyright Aditel